Chasseurs immobiliers - agents exclusifs des acquéreurs - Exclusive Buyers Agents

Oxymore, figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires, p.e. : chasseur-vendeur (immobilier).

Il doit être admis qu'actuellement, l'exclusivité de représentation, synonyme de probité, d'indépendance et de confidentialité est plus dogme qu'obligation légale.

Avec une exclusivité de représentation affirmée, notre dialogue est celui de nombres de cercles professionnels de par le monde, conscients de l'inconstance d'un système sans règles souvent empreint d'un légalisme d'opportunité qui se révèle parfait exemple d'utilisation détournée des textes à seule fin publicitaire.

L'envers du décor...

Une situation surréaliste dans laquelle n'importe qui peut s'ériger en professionnel, s'entremettre entre parties tout en prétendant ne servir qu'une seule cause et faire même du double-jeu un instrument de déontologie, c'est cela, l'inacceptable réalité.

Redécouverte des vertus de la loi Hoguet en France... simple effet de manche, exercer selon son droit n'est pas affirmer ses devoirs, utiliser le premier ne doit surtout pas permettre d'éluder les seconds.

Le récent exemple des marchés financiers nous oblige à la circonspection sinon à l'intransigeance, il donne toute sa valeur et un caractère prémonitoire à la politique responsable énoncée par l'Association Fédérale des Chasseurs Immobiliers basée sur un courant de pensée certes rigoriste, mais qui reste avant-gardiste dans le domaine.

Notre courant de pensée est l'avenir...

La demande en intervenants de confiance n'a jamais été aussi grande dans ce même domaine de l'immobilier et nous devons y répondre maintenant, car la représentativité ne restera qu'illusion si le moindre double-jeu est possible, qu'il prenne l'apparence d'un service auxiliaire de vente ou soit tout simplement inavoué.

L'étude casuistique a naturellement montré que l'autodiscipline est utopie, même si l'acte déloyal reste peu rémunérateur chez les prestataires de services, preuve en est le triste résultat des adeptes de groupes immatures proposant le néo-classicisme d'une simple exploitation de ressources humaines.

L'inadéquation des réseaux de mandataires officiant en "dual agents" est flagrante : confidentialité compromise, conflit d'intérêts propre aux relations tripartites, compétences individuelles souvent non vérifiées voir inexistantes et, naturellement, invocation d'une "couverture" par un quelconque document officiel... non prévu pour cela.

De quoi sérieusement inquiéter la clientèle, s'il n'y avait l'AFCIE.

Malgré tout, des gens motivés continuent à acquérir des connaissances issues de formations diplômantes, notre devoir est donc aussi de leur proposer une alternative crédible, exemplaire, dénuée de l'irrationalité d'un opportunisme concurrentiel de plus.

Assez d'excuses, n'attribuons pas la cause d'un marasme à la crise elle-même avant d'en avoir trouvé une dans cet opportunisme, qu'il respecte ou non une législation qui mériterait d'ailleurs qu'on s'en préoccupe.

Une simple question de loyauté...

Dans le même temps, des sociétés franches dans leur propos et surtout dans leurs actes ont su surmonter une crise justement due à un anarchisme économique pyramidal au résultat programmé ; le professionnalisme intègre s'impose ainsi fort logiquement, car quel investisseur averti résisterait au désir de s'associer un prestataire de confiance ? Il reste à en entériner les règles et à les imposer.

Alors que l'on sait prédire une crise et ce n'est pas M. Keynes qui démentirait ce fait, à défaut de la solutionner depuis une consécration de M. Kalecki dépassant le demi-siècle, prédisons déjà qu'il faille se méfier de la moindre déviance lorsqu'un système juridique est impuissant à juguler l'empirisme d'un modèle de concurrence légale, sans investissement ou sans la moindre évolution technique.

La confiance s'acquiert par des actes, notre organisme propose ce qui est internationalement imposé...

Le respect de la clientéle consiste déjà à révéler l'évident conflit d'intérêts hélas fruit d'un mauvais traditionalisme, à rendre le public un peu moins sensible aux effets de manche, un peu plus aux actes.

Alors que dans tous les pays où la profession de chasseur immobilier s'est développée, la progression vers l'effective représentativité est bien réelle et le double-jeu illégal ou sous contrôle, l'Europe sera-t-elle celui d'une remise en cause de tous ces acquis ?

Je pense pour ma part que non, l'excellence n'admet ni la compromission, ni la mode voulue pérenne d'un double-jeu concurrentiel aux conséquences désastreuses pour tous si nous n'y prenions garde, c'est pour cela que les investisseurs et nombre d'acquéreurs avertis nous font déjà confiance.

... Alors pourquoi pas vous ?

Marie-Claude JEANNOT, présidente de l'association fédérale des chasseurs immobiliers

l'agent exclusif est loyal

Chasseur immobilier & agent exclusif association fédérale des chasseurs immobiliers Aberdeen - Amsterdam - Athènes - Barcelone - Bayonne - Belgrade - Berlin - Berne - Biarritz - Bordeaux - Bratislava - Bruxelles - Bucarest - Budapest Copenhague - Dublin - Dusseldorf - Edimbourg - Florence - Genève - Glasgow - Helsinki - Innsbruck - Leeds - Lille - Lisbonne - Ljubljana - Londres - Lyon - Luxembourg - Madrid - Malte - Manchester Marseille - Milan - Munich - Nice - Nicosie - Paris - Porto - Prague - Riga - Rome - Salamanque - Salzbourg - Séville - Sofia - Split - Strasbourg - Stockholm - Tallinn - Toulouse - Varsovie - Venise - Vienne Vilnius - Zagreb - Zurich...

Expatriation - Investissements - Transactions immobilières - Etudes et intelligence économiques dans l'immobilier